Le retourneur d’andains optimise rendement et qualité des fourrages

Les premiers retourneurs d’andains ont été conçus dans les années 90 par le constructeur Dion machineries. Depuis, les adeptes de ce matériel sont nombreux. Arnaud Oble, directeur de la ferme d’application au lycée agricole de Bressuire (79), en est un depuis trois ans.

« Cet outil nous permet d’économiser le passage d’une faneuse et d’un andaineur, tout en améliorant le rendement et la qualité des fourrages, explique-t-il. Les essais régionaux menés par la chambre d’agriculture et la fédération des Cuma des Deux-Sèvres parlent d’eux même : une perte de feuilles réduite de 35 %, un rendement accru de 11 % en unités fourragères et de 30 % en protéines, pas de débris, un pressage régulier ». La technique est simple. Une fois la prairie fauchée, le fourrage est laissé à sécher sur le sol en andains. Le retourneur d’andains entre alors en action. Equipé d’un déflecteur, il permet de réunir 2 ou 3 andains de conditionneuse.

Ces derniers sont alors soulevés en douceur par les rangées de dents du pickup, acheminés par le tapis convoyeur sur le disque rotatif à doigts rétractables avant d’être redéposés sur le sol en étant retournés : l’autre face de l’andain peut alors sécher. Moins agressif qu’un matériel de fenaison classique, cet outil ne « gratte » pas le sol : les contaminations du fourrage par de la poussière, de la terre ou d’autres débris sont dès lors considérablement réduits. La qualité du fourrage est préservée.

retourneur d'andains pour améliorer la qualité du fourrage

Inscription à la newsletter

Votre adresse e-mail ne servira qu'au traitement de votre abonnement à ladite lettre d'information par l'Interprofession des semences et plants. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, cliquez ici.

Les derniers articles de machinisme

Réussir la récolte en foin de graminées ou de légumineuses

Limiter les pertes au champ tout en optimisant la vitesse de séchage constitue le paradoxe de la récolte en foin des prairies de graminées et/ou de légumineuses. Voici quelques conseils.

Réussir ses ensilages d’herbe

Pour une récolte sous forme d’ensilage, voici quelques recommandations de conduite des chantiers, de la fauche à la mise en silo.

Réussir l'enrubannage d'herbe

L’enrubannage permet de réaliser de petits chantiers et constitue ainsi un mode de récolte privilégié pour la gestion des excédents de pâturage ou les surfaces gérées « au cas par cas »

Les derniers articles d'Herb'actifs

Agronomie

Que faut-il penser du regroupement d’andains avant l’ensilage d’herbe ?

Filières

Foin de luzerne : une complémentarité entre plaine et montagne dans le Massif-Central

Espèces

Une dérobée fourragère peut en cacher plusieurs autres

Des outils pour vos prairies

Le Calculateur de Mélanges Prairiaux

Cette application vous permet de déterminer le peuplement théorique d'une prairie semée à partir d'un sac de mélange, ou bien de composer vous même votre mélange en fonction du type de prairie que vous voulez obtenir.

Vers l'application

Herbe-Book

La catalogue des graminées et légumineuses fourragères inscrites au catalogue des variétés officielles. Sélectionnez les variétés sur des critères d'exploitation, de production, de maladie et de qualité alimentaire pour les comparer.

Vers le catalogue