Au GAEC des Crêtes, l'arrivée de DESIA25 va faire évoluer la conduite des prairies

Au GAEC des Crêtes, les trois associés gèrent un atelier lait de 120 montbéliardes avec une référence de 720 000 l de lait en AOC Comté/Morbier et un atelier viande avec une vingtaine de salers allaitantes. Ils exploitent une SAU de 250 ha avec environ 100 ha de prairies temporaires.

Objectif : valoriser nos prairies et augmenter notre autonomie

« On s’est associé à DESIA25 pour pouvoir déshydrater l’herbe fauchée qu’on aurait en trop, car on n’a pas de cellule pour sécher » nous explique Sébastien Fumey. Car jusqu’à maintenant « quand on fauchait, si ça séchait pas assez, on passait les bêtes dedans et elles mangeaient le meilleur, donc on perdait beaucoup. » L’amélioration de l’autonomie est également un facteur important qui a décidé les associés du GAEC à investir dans DESIA25.
Au GAEC des Crêtes, on sème depuis une dizaine d’année le même mélange, utilisé aussi pour le sursemis pour régénérer les prairies. Et pour cette première année d’exploitation, « on a fait avec l’herbe qu’on avait ». Ce qui a quand même donné 12 t en deux coupes de 7 t et 5 t de très bonne qualité. « On est satisfait des résultats, parce que c’était une année de mise en route ». « Normalement, on travaille avec une céréale à 23 de protéines et cet hiver on a remplacé chez les vaches fraiches 2 kg de céréales par 2 kg de nos aliments déshydratés. Economiquement on s’y est retrouvé. »

« Notre conduite des prairies va évoluer »

« Avec DESIA25, on va modifier un peu notre conduite, on va faire de l’herbe qui pousse rapidement et qui a beaucoup de rendement », raconte Sébastien Fumey qui a vraiment envie de confirmer cette année les résultats. Les associés souhaitent même destiner certaines parcelles uniquement pour la déshydratation, puisqu’ils ont contractualisé avec DESIA25 pour un volume de 60 t et que « les parcelles destinées à DESIA, aucune bête ne va dedans ». Pour cela, ils recherchent des mélanges de variétés spéciales déshydratations comme ceux à base de RGI et de trèfle d’Alexandrie.

le stock de fourrage du GAEC
une des montbéliardes du GAECstabultaion des vaches du gaec

Inscription à la newsletter

Les derniers articles de paroles d'éleveurs

Une filière à l'herbe créée par les éleveurs

Au sein de l'association ELVEA 44, les éleveurs ont mis en place une filière pour mettre en valeur les systèmes herbagers du département : Viande de Nos Prairies de Loire-Atlantique.

Viande de nos prairies : une nouvelle filière herbe pour valoriser les allaitantes

Le Gaec du Bois-Laurent augmenté la valeur de son système avec la nouvelle marque « Viande de nos prairies de Loire-Atlantique » créée par le groupement d’éleveurs auquel ils appartiennent.

Valoriser ses prairies en passant son troupeau allaitant en bio

En convertissant le troupeau allaitant en agriculture biologique, les associés du Gaec de la Gourinais valorisent leur viande à un meilleur prix.

Les derniers articles d'Herb'actifs

Paroles d'éleveurs

Une filière à l'herbe créée par les éleveurs

Paroles d'éleveurs

Viande de nos prairies : une nouvelle filière herbe pour valoriser les allaitantes

Paroles d'éleveurs

Valoriser ses prairies en passant son troupeau allaitant en bio

Des outils pour vos prairies

Le Calculateur de Mélanges Prairiaux

Cette application vous permet de déterminer le peuplement théorique d'une prairie semée à partir d'un sac de mélange, ou bien de composer vous même votre mélange en fonction du type de prairie que vous voulez obtenir.

Vers l'application

Herbe-Book

La catalogue des graminées et légumineuses fourragères inscrites au catalogue des variétés officielles. Sélectionnez les variétés sur des critères d'exploitation, de production, de maladie et de qualité alimentaire pour les comparer.

Vers le catalogue