Non, alourdir les carcasses de jeunes bovins n’améliore pas l’indice de consommation

En fin de période d’engraissement, l’ingestion des animaux lourds augmente, mais leur gain de poids journalier diminue, ce qui dégrade l’indice de consommation et donc les performances économiques de l’élevage.

Alors que le gain de poids (exprimé en GMQ carcasse) diminue, les quantités ingérées par le jeune bovin en fin d’engraissement continuent d’augmenter. Par conséquent, l’indice de consommation, qui est le rapport entre ces deux variables, se dégrade. Ceci est observé avec tous les types de rations distribuées : maïs plante entière, céréales en ration sèche, maïs + herbe.

Au regard des coûts alimentaires, cela signifie que les derniers kilogrammes coûtent de plus en plus cher. En fin d’engraissement, un kilo supplémentaire peut donc coûter jusqu’à deux fois plus cher. Les critères d’ingestion et de gain moyen quotidien sont ceux qui impactent le plus le coût des kilos carcasses produits.

Indice de consommation (énergétique) = quantité d’énergie consommée (UF) / gain de poids de l’animal (kg de poids vif)

L’outil JB-Box® est un outil gratuit en ligne qui simule au jour le jour l’ingestion et la croissance des jeunes bovins, permettant ainsi de suivre le prix de revient du kg de carcasse à tout moment, et en particulier en fin d’engraissement, à partir d’une base de données acquise dans les stations expérimentales (ARVALIS, Institut de l’élevage, INRA et Chambres d’agriculture).

Arvalis - Institut du végétal

Un article Arvalis - Institut du Végétal - Nicolas Dagorn

Evolution de l’ingestion, de la croissance en GMQ carcasse, et de l’indice de consommation énergétique

Inscription à la newsletter

Votre adresse e-mail ne servira qu'au traitement de votre abonnement à ladite lettre d'information par l'Interprofession des semences et plants. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, cliquez ici.

Les derniers articles d'alimentation

Oui, intégrer de l’herbe dans une ration sèche en engraissement fait toujours baisser le coût de la ration

L’introduction d’herbe conservée en substitution partielle des concentrés, dans les rations sèches en engraissement de jeunes bovins, permet de réduire significativement les coûts alimentaires.

Augmenter l’autonomie protéique du troupeau avec l’enrubannage d'herbe

Avec la volatilité des intrants, à la baisse du prix des broutards et aux exigences environnementales, la valorisation de l’herbe dans les rations d’engraissement apparaît économiquement intéressante.

Un nouveau système d’alimentation pour des rations plus performantes

L’INRAE a mis à jour en 2018 son système d’alimentation pour des rations calculées au plus juste des performances attendues. Les nouvelles connaissances commencent à se diffuser.

Les derniers articles d'Herb'actifs

Digital

Le point sur des outils pour piloter ses prairies

Alimentation

Oui, intégrer de l’herbe dans une ration sèche en engraissement fait toujours baisser le coût de la ration

Alimentation

Non, alourdir les carcasses de jeunes bovins n’améliore pas l’indice de consommation

Des outils pour vos prairies

Le Calculateur de Mélanges Prairiaux

Cette application vous permet de déterminer le peuplement théorique d'une prairie semée à partir d'un sac de mélange, ou bien de composer vous même votre mélange en fonction du type de prairie que vous voulez obtenir.

Vers l'application

Herbe-Book

La catalogue des graminées et légumineuses fourragères inscrites au catalogue des variétés officielles. Sélectionnez les variétés sur des critères d'exploitation, de production, de maladie et de qualité alimentaire pour les comparer.

Vers le catalogue