Les stocks d’herbe sur pieds ?

Le principe du stockage d’herbe sur pied est de retarder l’exploitation de l’herbe produite en fin de printemps ou en été avant la sécheresse, pour l’exploiter au moment du creux de production d’herbe en été. Cela amène à exploiter une herbe âgée en pâturage mais évite de récolter au printemps pour ensuite redistribuer de l’herbe conservée ou du maïs en plein été. Le choix de cette technique nécessite de bien comprendre les contraintes de gestion et de qualité de l’herbe ainsi conduite.

Quelle qualité d’herbe ?

La qualité de l’herbe baisse avec l’âge des plantes pour les trois raisons suivantes :

  • le rapport feuille sur tige diminue avec l’âge et cela d’autant plus que des épis se reforment ;
  • avec l’âge les maladies ont le temps de s’installer et de se développer sur les plantes ; 
  • avec le vieillissement des feuilles, les tissus des plantes se lignifient jusqu’à les rendre très peu digestibles.

Cette qualité baisse lentement jusqu'à environ 45 jours suivant la dernière exploitation (-15 %) puis baisse rapidement. Cette qualité est améliorée si la prairie comporte des légumineuses et notamment du trèfle blanc à hauteur d’au moins 30 %. Les repousses feuillues des légumineuses conservent une valeur alimentaire très intéressante malgré un âge de repousse élevé. Les exploitations d’herbe sur pied peuvent ainsi être repoussées jusqu’à 55 jours dans l’ouest de la France.

Cette qualité peut également être améliorée par les graminées présentes ou semées. Si les dactyles et fétuques élevées sont peu remontantes, pour les ray-grass anglais la remontaison est ici un critère de choix important de la variété.
Par ailleurs le choix de variétés résistantes aux maladies est particulièrement intéressant, des différences importantes existant sur ce critère. Pour les fétuques élevées dont les feuilles se lignifient ou vieillissent plus vite, les variétés à feuilles souples seront à privilégier. 

Comment pâturer l’herbe sur pieds

L’allongement du rythme d’exploitation fait que l’entrée des animaux dans la parcelle se fera sur des hauteurs d’herbe plus proches de 15 à 20 cm que de 12 cm. Le volume de fourrage et la hauteur d’herbe sont source de gaspillage si les animaux sont lâchés dans la parcelle sans précaution. Il est donc indispensable de faire pâturer au fil avant. Le fil arrière n’est pas nécessaire à condition de laisser suffisamment de surface par animaux pour éviter le surpâturage et ne pas limiter la consommation.
Si l’éleveur à le choix et la possibilité, il peut être intéressant de faire d’abord pâturer les animaux en production qui consommeront les parties supérieures du couvert prairial, plus riches en feuilles et donc de meilleure qualité, puis d’y mettre par exemple les génisses qui consommeront les parties basses du couvert plus riches en tiges et de moindre qualité.

stock d'herbe sur pied

Inscription à la newsletter

Votre adresse e-mail ne servira qu'au traitement de votre abonnement à ladite lettre d'information par l'Interprofession des semences et plants. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, cliquez ici.

Les derniers articles d'agronomie

Prairies : soigner l’implantation pour une installation rapide

Un itinéraire cultural soigné et le respect des dates optimales de semis sont indispensables pour réussir l’implantation d’une prairie et assurer sa productivité et sa pérennité.

Que faut-il penser du regroupement d’andains avant l’ensilage d’herbe ?

Déplacer et regrouper plusieurs andains de fauche juste avant la récolte présente de nombreux avantages, mais également quelques risques sur la qualité du fourrage.

Comment les fourrages sèchent dans les champs

Les conditions météorologiques déterminent la rapidité de séchage d’un fourrage. Il importe aussi de comprendre les différentes phases de séchage pour adapter l’itinéraire technique de récolte.

Les derniers articles d'Herb'actifs

Agronomie

Prairies : soigner l’implantation pour une installation rapide

Agronomie

Que faut-il penser du regroupement d’andains avant l’ensilage d’herbe ?

Filières

Foin de luzerne : une complémentarité entre plaine et montagne dans le Massif-Central

Des outils pour vos prairies

Le Calculateur de Mélanges Prairiaux

Cette application vous permet de déterminer le peuplement théorique d'une prairie semée à partir d'un sac de mélange, ou bien de composer vous même votre mélange en fonction du type de prairie que vous voulez obtenir.

Vers l'application

Herbe-Book

La catalogue des graminées et légumineuses fourragères inscrites au catalogue des variétés officielles. Sélectionnez les variétés sur des critères d'exploitation, de production, de maladie et de qualité alimentaire pour les comparer.

Vers le catalogue